What are you looking for?
  • /
  • Politique
  • /
  • Sauvons le patrimoine culturel lyonnais !
Sauvons le patrimoine culturel lyonnais !
10 septembre 2017

Sauvons le patrimoine culturel lyonnais !

Les Nuis Sonores, la Biennale de la Danse, le Festival Lumière, la Fête des Lumières, circulez y a rien à voir, tout va bien à Lyon au niveau culturel !

Mais, derrière ces succès emblématiques qui participent il est vrai au rayonnement de la ville, se cache une réalité moins glorieuse, si peu  flatteuse qu’on essaye de la masquer.

En effet, si certains se félicitent de la bonne santé de la Culture à Lyon, on ne peut pas en dire autant du patrimoine culturel.

Celui-ci est en danger voir même, pour une partie, en état de mort annoncée.

C’est très bien de faire de Lyon une place forte de l’évènementiel culturel tant les retombées au niveau économique et en terme d’image de marque sont considérables. En toute honnêteté, Il faut d’ailleurs reconnaitre à Gérard Collomb la part qui est la sienne dans ces succès.

Mais ce n’est pas que ça la Culture ! C’est aussi le patrimoine par exemple. C’est ce que nous ont légué les générations passées que nous devrons un jour transmettre à notre tour. Il y a ici un devoir moral de transmission. Nous ne sommes que des passeurs. Ce patrimoine, qui peut être matériel ou immatériel, n’appartient  à personne tant il est à tout le monde. Il est ni de gauche ni de droite, il est Lyonnais !

Que l’on soit riche ou pauvre, tout ce qui a fait la richesse de l’Histoire de Lyon est notre propriété. Et voir l’état de certains biens ou traditions de notre ville doit réveiller nos consciences.

L’Hôtel-Dieu est l’arbre qui cache la forêt. Si sa rénovation s’annonce somptueuse, n’oublions pas les oubliés !

Le Musée des Tissus par exemple est en sursis depuis trop longtemps. Celui-ci abrite des trésors qui sont autant de témoignages du passé. Le préserver n’a pas de prix même si cela a un coût. Qu’attendent la Ville de Lyon et la Métropole pour s’emparer pleinement du dossier et trouver enfin une solution ? Heureusement que la Région et la CCI se démènent, retardant ainsi une issue fatale.

Quid du Chalet du Parc ou du Musée Guimet qui se meurent faute de volonté politique forte alors que des projets existent et qui pourraient ainsi permettre  aux Lyonnais d’en profiter de nouveau.

Quant à la salle Rameau qui a vu défiler tant de générations, elle va être bradée au privé pour dit-on continuer à développer autrement la scène artistique lyonnaise ! Là aussi il y aurait beaucoup à dire ! On finance des manifestations, on achète des productions mais on n’investit plus ou pas suffisamment dans des programmations « maison ».  Mais c’est un autre débat…

On vend donc les bijoux de famille, on abandonne notre héritage, on méprise l’ADN lyonnais.

On dit que c’est une question d’argent mais c’est surtout une affaire de courage politique et d’intérêts… Le patrimoine culturel, c’est l’affaire de tous, il n’est pas réservé à un petit nombre.

C’est pourquoi toute initiative est bonne à prendre. Quand des comités de citoyens et des élus organisent des ballades urbaines pour faire découvrir des trésors cachés (c’est ce qui se fait par exemple dans le 6e arrondissement), quand des collectifs récoltent de l’argent pour sauver un bâtiment, quand même un magazine d’information comme LyonPeople fait des numéros spéciaux sur tel ou tel quartier, c’est le patrimoine qui y gagne.

Je cite exprès LyonPeople par provocation car je sais que cela va faire bondir certains cultureux confortablement installés dans leurs certitudes ! (Je remercie d’ailleurs LyonMag de me laisser citer un de ses concurrents !)

Quant aux traditions, au nom de la laïcité heureuse et du vivre ensemble, certains voudraient effacer toute connotation religieuse aux fêtes du 8 décembre et même supprimer la cérémonie du vœu des Echevins pourtant en place depuis 1643 ! S’il faut faire évoluer Lyon, il y a un socle de valeurs et de traditions qui est néanmoins non négociable. S’il faut respecter le fait que chacun puisse ne pas être d’accord avec telle ou telle coutume, on ne doit pas permettre qu’un petit nombre vienne prendre en otage des siècles d’Histoire.

L’ancien adjoint à la Culture devenu Maire de Lyon, Georges Képénékian sait ce qui l’attend s’il veut toucher le cœur des lyonnais.
Quand on parle de patrimoine culturel lyonnais, on pense forcément à l’identité lyonnaise. Celle-ci est en danger alors qu’elle ne demande qu’à vivre.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× un = 6

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Horodateurs : machines à fric !
La France de Johnny
La France de Johnny
20 décembre 2017
La Métropole de Lyon découvre la neige à Noël !
AaronSef On:
Nous sommes tous des enfants de Charlie Hebdo
2018-01-19 17:39:16
CharlesSlors On:
Nous sommes tous des enfants de Charlie Hebdo
2018-01-19 17:28:09
Michaelaffic On:
Nous sommes tous des enfants de Charlie Hebdo
2018-01-19 16:41:33