What are you looking for?
Lettre ouverte à Ahmed, 8 ans
1 février 2015

Lettre ouverte à Ahmed, 8 ans

Mon petit bonhomme,

Je t’écris cette lettre car je t’ai découvert cette semaine dans la presse comme des millions de Français.

Il est indéniable que les faits qui te sont reprochés sont graves et méritent que l’on s’y attarde un peu. Je me permets donc de prendre un peu de ton temps mais je serai bref, je sais bien que c’est le week-end, moment de la semaine où tu dois jouer et profiter de tes copains !

Héros pour les uns, terroriste en devenir pour les autres, je crois surtout que tu es un enfant en mal de repères, dépassé par les évènements récents. Mais te voilà plongé en pleine tempête médiatique et l’insouciance qui devrait être la tienne, du haut de tes huit ans, est sans doute éteinte à présent.

Tu aurais dit que tu étais « pour les terroristes » tout en avouant aux policiers (tu sais, ces gens qui nous protègent et que tu dois respecter) que tu ne savais pas ce que terme signifiait. Tu aurais également, lors de la minute de silence organisée à ton école, fait preuve d’un manque de respect envers les victimes des attentats.

Comment expliquer une telle attitude, inadmissible, si ce n’est en imaginant que ton comportement est le fruit de propos entendus de façon répétée chez toi, en famille, propos que tu as ensuite cru malin de dire à l’école.  Tu apprendras, Ahmed, que certains adultes, aveuglés par la haine, pour des raisons qui leur appartiennent, n’hésitent pas à dire ou faire certaines choses profondément condamnables. Et c’est sur ce point que de bons parents doivent en principe se montrer vigilant, en permettant à leur enfant d’apprendre la différence entre le bien et le mal.

Ne l’oublie pas, Ahmed, des gens sont morts pour défendre la liberté d’expression, valeur au cœur de notre Nation, la France, ton pays.

La liberté d’expression, c’est cette capacité à pouvoir défendre un idéal, à dénoncer des dérives, à tout simplement pouvoir proclamer haut et fort ses opinions. Mais tu sais, tu ne peux toi-même te retrancher derrière cette notion qu’est la liberté  d’expression pour justifier les propos que tu as tenu. En effet, cette liberté est encadrée par nos lois, et l’incitation à la haine et la glorification d’actes terroristes ne peuvent être considérées comme des opinions librement exprimables. Alors, et tu as raison, pouvons-nous tout dire, tout écrire ou tout caricaturer ? Pas simple mon petit bonhomme… Ne crois-tu pas que si certains assassinent des auteurs de caricatures, c’est par ce que le sens profond de ces messages leur échappe ? Et que, faute d’armes intellectuelles suffisantes, ils font le choix facile des armes de guerre ?

Aussi, ton enseignante et le directeur de ton école ont eu une attitude responsable en s’alarmant de ton comportement et en prévenant les autorités compétentes. Ils ont agi pour ton bien afin que tu puisses prendre la mesure de la gravité de tes actes mais aussi pour que tu ais une chance de développer un esprit critique face aux propos entendus chez toi. Loin d’être une punition, je crois que ceci peut constituer une chance, une opportunité. N’écoute pas ceux qui crient au scandale, ils ne savent pas ce qu’ils disent ; par leurs bons sentiments, ils nient ton intelligence, et ta faculté à transcender ce triste épisode de ta vie.

Pour revenir à la caricature de Charlie Hebdo, tu pourras dire à ton papa que ce n’était pas une insulte à l’Islam mais un message de protestation contre ceux qui pervertissent cette religion. Et puis, nous vivons en France, terre des Droits de l’Homme, pays où nous pouvons voter, nous exprimer librement et pratiquer ou non une religion. Tu es musulman, je suis catholique, ton voisin est juif, le mien bouddhiste ; l’essentiel est que nous sommes tous Français ! Tu as tout le temps de comprendre ce qu’est la laïcité.

C’est pour cela Ahmed que tu dois fréquenter de façon assidue l’école et prendre plaisir à apprendre et à y développer ton esprit critique. Sois curieux, dévore des livres, intéresse toi au monde. Il te reste tant à découvrir, à commencer par toi-même, et tu dois être certain de ta valeur et de ton potentiel. Tu es unique et tu peux nous apprendre beaucoup.

Voilà Ahmed, ma lettre touche à sa fin. Profite pleinement de l’insouciance de ton enfance. La vie est belle, la tienne le sera aussi dès lors que tu seras maître de ton destin. L’homme que tu seras un jour doit apprendre qu’il y a des valeurs auxquelles il ne faut pas attenter, la Liberté en est une.

Jérémie Bréaud

Ps : Lis avec ton papa la lettre de Rudyard Kipling « Tu seras un Homme, mon fils »…


14 Responses

  1. MARCELINE

    Ridicule votre lettre, vous vous adressez comme à un adulte! Qui vous dit que le gamin n’a pas répété des mots entendus à l’école ou chez lui? Pour le comprendre il faut tout d’abord s’adresser à lui avec pédagogie afin de connaitre les coupables qui lui ont monté la tête!
    Il ne comprendrait pas les 3/4 de votre lettre!

    1. jeremie breaud

      Chère Marceline,
      Je vous remercie tout d’abord d’avoir pris le temps de lire mon billet.
      Cette lettre s’adresse en effet à ce petit garçon de 8 ans et pourtant je pense qu’elle peut amener à faire réfléchir beaucoup d’adultes.
      Quand je lis vos critiques, je me dis que je suis d’accord avec vous puisqu’il me semble avoir écrit ce que vous me reprochez de ne pas avoir écrit !
      Au plaisir d’échanger.
      Jérémie

  2. Berthouin Danielle

    J ai adoré votre lettre. Elle s adresse a Ahmed mais surtout à des parents pour qu’ils lui expliquent tout ses sens en espérant que ceux ci en prennent la peine. Salutations françaises respectueuses

    1. jeremie breaud

      Merci Danielle et au plaisir de lire vos prochains commentaires !

  3. Je comprends le sens général de votre qui est remplie de bon sens et de bienveillance à l’égard de ce petit garçon.
    Y a juste un hic dans cette affaire, c’est que ce jeune garçon n’aurait pas du être médiatisé, le fond de l’affaire oui mais pas le bonhomme…
    C’est comme si on l’avait marqué au fer rouge alors qu’à huit les seuls responsables sont ses parents et ce devant la loi et moralement parlant !
    Alors oui pour votre lettre adressée à la jeunesse en general mais non à la stigmatisation d’un petit bonhomme qui ne comprend rien aux tenants et aux aboutissants de tout cela.

    1. jeremie breaud

      Je suis entièrement d’accord avec vous lorsque vous dites que malheureusement ce petit garçon a été stigmatisé et emporté par cette vague médiatique.
      Mon propos n’est évidemment pas contre lui mais contre tous ceux qui représentent un danger pour notre pays à cause d’une « interprétation diabolique » de leur religion.

  4. Bonsoir,

    cette lettre à un enfant de 8 ans, vous en avez fait exprès ou c’est juste pour faire parler de vous ?

    1. jeremie breaud

      Faire du buzz ne m’intéresse pas ! Si j’avais voulu en faire, je n’aurai pas écrit ce billet en ces termes.
      Je souhaitais simplement poser certaines questions comme par exemple le rôle des parents ou celui de l’Ecole.

  5. Ghani NACER

    Cher Monsieur Breaud,
    Je ne m’étendrai pas sur le ton paternaliste de votre lettre à Ahmed dans laquelle vous dénoncez des dérives. Malheureusement, ces conseils précieux, vous devriez commencer par vous les appliquer. Je m’explique : vous vous arrogez le droit d’accuser les parents du petit Ahmed d’être des radicaux. De plus, vous insistez en disant notamment de « façon répétée ».
    Il y a une chose avec laquelle je suis d’accord avec vous, c’est qu’il faut dénoncer toutes les dérives, d’où qu’elles viennent. Malheureusement, vous avez été accusateur et calomniateur dans ce billet. Sachez, cher monsieur, que la quasi totalité des personnes semblables aux parents du petit Ahmed vivant en France, respectent la France, aiment la France et donnent une éducation basée sur la tolérance et le respect des valeurs de la République française.

    1. jeremie breaud

      Cher Monsieur,
      Je vous remercie de votre commentaire et d’avoir pris le temps de lire cette lettre.
      En aucun cas, j’ai souhaité utiliser l’exemple du petit Ahmed pour généraliser un phénomène. Vous pouvez me reprocher beaucoup de choses mais pas de faire des amalgames.
      Au plaisir d’échanger avec vous.

  6. Urquidi

    Cher Monsieur,

    Je viens de lire votre billet, « Lettre ouverte… ». Je voudrais juste vous signaler que vous semblez ignorer – très étonnant pour un élu – qu’Ahmed n’est, tout simplement, pas Français… il est étranger dans le pays où il est né, grâce à la disposition particulière du « droit du sol » tel que pratiqué en France. Aussi, tous les enfants nés en France de parents étrangers, tout au long de leur période la plus structurante (de leur naissance à 6 ans en particulier), grandissent en ne pouvant faire autrement que de dire « les Français » pour désigner une communauté dont ils sont exclus. Vous vous imaginez, vous, enfant étranger dans « votre » pays ? Et les possibles conséquences pour « l’intégration », ou plutôt son absence, tant décriée par les uns et les autres ? A quand une proposition de loi pour faire du « droit du sol » un véritable droit dans notre pays ? Merci de votre attention.

    1. jeremie breaud

      Cher Monsieur,
      Vous soulevez ici une bonne question qui nécessiterait un vrai débat national.
      A suivre…

  7. Aïcha LE STRAT, Avocat

    Et tu apprendras #Ahmed8ans qu’un élu se permet de faire le procès de tes parents sans rien connaître à l’affaire, tu devras te persuader que la démocratie représentative est capable de dénonciation calomnieuse, que le pays des lumières s’obscurcit de bêtises électoralistes.
    Tu découvriras que ce monsieur que tu ne connais pas a eu pour chef un homme qui insultait ses concitoyens puis un autre qui considérait que tes semblables volaient les pains au chocolat des têtes blondes. On te racontera que tes copains arabes, musulmans ou ce qui y ressemble au regard des autres, feraient la prière du matin avant d’aller à l’école selon une dame qui dirige l’élu qui t’écrit.
    Heureusement, un jour, on te racontera que toute la France est sortie dans les rues pour dire qu’elle voulait l’égalité et la fraternité. Puisque tu ne sais pas ce que c’est, cet élu aurait pu t’expliquer que le terrorisme est comme un défi à ce que nous construisons tous ensemble, nous les parents et avant nous, tous nos grands-parents venus de partout. Il aurait pu t’expliquer que tu aurais fait l’intéressant mais que ce n’était pas le moment tant notre justice est tendue. Il aurait pu t’expliquer que le monde entier nous a admirés quand nous avons rendu hommage à nos morts et que nous avons montré que nous n’avions pas peur. Il aurait pu te dire qu’une minute de silence, c’est un tout petit moment où nous nous taisons parce qu’aucun mot ne vient signifier mieux notre état ou notre pensée.
    Cet élu a choisi de se servir de ta bêtise réelle ou supposée pour mieux te dire que tes parents étaient coupables; qu’ils parlaient forcément de choses pas belles et de méchants qui n’aiment pas leur pays. Il a choisi de couvrir ta famille d’opprobre sous des semblants de proximité de père de famille. Mais, sans que tu le saches ou le comprennes, il envoie des piques à tous les Ahmed de France. Tu as entendu qu’un des morts s’appelait Ahmed aussi? Oui, c’est vrai mais cet élu l’a oublié parce que ce qui l’intéresse ce sont les Ahmed qui lui servent dans ses discours pour qu’on l’élise. Il est #UMP tu sais; ça veut dire qu’il a oublié d’où il venait, il n’arrive plus à retrouver sa famille avec de grands principes et des rêves.
    Tu apprendras #Ahmed8ans que #JeSuisCharlie et #JeSuisHyperCasher étaient bien loin de ce que te raconte cet élu.

    1. jeremie breaud

      Bonsoir Maïtre Le Strat,
      Je vous remercie d’avoir pris le temps de me lire.
      Les propos que vous tenez sur ma famille politique vous appartiennent, je n’y répondrai pas.
      Par contre, je regrette profondément que vous puissiez penser que je vise, à travers Ahmed, l’ensemble des musulmans de France; c’est mal me connaître ! Je n’ai pas l’honneur de vous connaître, vous ne me connaissez pas.
      Au plaisir d’échanger lors d’un prochain billet ;-)

      ps : et si je n’ai pas validé votre commentaire immédiatement, c’est que je travaillais…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


2 × neuf =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CurtisDoto On:
Bienvenue sur mon blog !
2017-06-23 00:50:06
AngelPi On:
Bienvenue sur mon blog !
2017-06-22 17:34:09
Kennethbum On:
Bienvenue sur mon blog !
2017-06-22 00:24:19