What are you looking for?
#JeSuisEnGuerre
28 juillet 2016

#JeSuisEnGuerre

Ils viennent jusque dans nos bras égorger nos fils et nos compagnes…

Et maintenant nos prêtres ! Et demain ?

Le carnage de Nice nous avait déjà plongé un peu plus dans l’horreur. Avec  le prêtre égorgé ce matin dans des conditions inhumaines, nous avons véritablement basculé dans la cruauté et la terreur.

Pour ceux qui en doutaient encore, nous sommes en guerre. Oui, la France est en guerre, l’ennemi a un nom : l’islam radical.

Cet état de guerre, il faut maintenant l’assumer.

Les minutes de silence, les hashtags #JeSuis…, les célébrations Place de la République à Paris ou aux Terreaux à Lyon, nous permettent peut-être  individuellement de ne pas sombrer mais apparaissent bien dérisoires face à la barbarie de ces hommes qui ont perdu toute humanité.

La France en guerre, ça veut dire quoi ?

Cela veut dire tout d’abord qu’il faut accepter de perdre momentanément un peu de liberté si c’est pour être mieux protégé.

Renforçons les contrôles dans la rue, acceptons plus de vidéoprotection, ne négligeons aucune source d’information.

Se poser la question de l’enfermement des personnes représentant une menace terroriste, autrement dit celles ayant une « fiche S » avec un degré de dangerosité important, ne me parait plus choquant aujourd’hui. A minima, expulser les étrangers fichés S serait déjà une première étape.

Quant on sait en plus que le pire reste à venir et notamment le retour sur le sol français de ceux qui sont partis faire le djihad lorsque Daech implosera, cela doit nous faire prendre conscience que ces barbares vont encore sacrifier nos vies et faire couler notre sang.

J’entends déjà les bien-pensants crier au scandale ! Pourtant, si la vie d’un innocent peut être sauvée alors oui, il me parait juste de s’asseoir un peu sur la sacro-sainte liberté.

Cela veut dire aussi qu’il faut se donner les moyens de se défendre.
La proposition ubuesque d’inviter les français à rejoindre la réserve opérationnelle montre à quel point ce gouvernement sous-estime la menace. Ce qu’il faut, c’est déjà renforcer la Police avec de l’armement lourde et surtout la police de proximité.  La riposte ne peut se faire avec des 9 mm…

Au lieu de mobiliser pendant des mois de très nombreux policiers pour surveiller « Nuit Debout » ou les cortèges de la CGT, le Gouvernement aurait du mettre l’accent sur la sécurité des Français. Leur stratégie à des fins politiques a été un désastre, l’addition est lourde.

Pourquoi ne pas encourager massivement des sociétés privées à venir en renfort de notre Police ? Cela se fait bien à l’étranger avec les résultats positifs que nous connaissons.

Enfin, et n’ayons pas peur des mots. Notre ennemi, ce n’est pas la Finance Monsieur Hollande, ce sont bien ces islamistes radicaux.

Notre France  doit réaffirmer ses racines judéo-chrétiennes et en être même fière. Si  elle ne doit pas cependant  s’en servir pour rejeter l’islam, elle ne doit pas non plus tout accepter.  Le principe de laïcité est évidemment à poursuivre mais à un moment il faut dire stop.

Oui à l’islam de France, non à cet islam incontrôlé et financé par des puissances étrangères. Il n’est plus tolérable de laisser certains lieux de culte musulman parasités de l’intérieur par des intégristes religieux dont la seule motivation est de tuer des innocents. Faire fermer ces lieux de culte doit être une priorité absolue.

Dans nos banlieues, et sans vouloir stigmatiser, nous avons acheté durant trop d’années la paix sociale. Au lieu de distribuer des subventions à outrance, investir dans l’éducation et la formation auraient pu permettre à ces jeunes qui se font exploser de suivre un autre chemin.

La diversité est une chance tant que chacun respecte l’autre. Dans ma famille, nous sommes catholiques, protestants, musulmans, mais nous nous respectons.

Le temps de la compassion et de l’émotion doit laisser place de façon urgente à l’action. Il faut frapper vite et fort.

J’entends celles et ceux qui réclament le statut quo sous prétexte que ce serait donner raison à ces barbares que de renier un peu notre si chère liberté.

Je suis plutôt de ceux qui pensent que nous sommes plus libres vivants que morts.

Le politiquement correct doit cesser.  La recherche à tout prix du « vivre ensemble » doit momentanément laisser sa place.

Nous sommes la France, nous sommes le Peuple de France.
Par respect pour les nombreux innocents qui sont morts, pour continuer à défendre notre liberté acquise il y a des siècles, pour nous-même, mais aussi pour les générations futures,  nous devons nous battre !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


3 + sept =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Jameslox On:
Bienvenue sur mon blog !
2017-11-25 07:23:24
KennethEcoda On:
Nous sommes tous des enfants de Charlie Hebdo
2017-11-25 07:23:23
Hermanthype On:
Bienvenue sur mon blog !
2017-11-25 07:01:14