What are you looking for?
  • /
  • Politique
  • /
  • Affaire Fillon : est-ce que ce monde est sérieux ?
Affaire Fillon : est-ce que ce monde est sérieux ?
6 février 2017

Affaire Fillon : est-ce que ce monde est sérieux ?

Une chasse à l’homme écœurante, une mise à mort médiatique d’une violence inouïe, un assassinat politique avec préméditation,  voilà ce à quoi nous assistons avec le #PenelopeGate.

Les mots sont durs mais peut-être ne le sont-ils pas encore suffisamment !

Il faut le dire et le dénoncer, nous sommes vraisemblablement face à un véritable scandale d’Etat.

Comment ne pas être profondément choqué par cette attaque orchestrée par certains réseaux où se mêlent intérêts politiques, financiers et médiatiques ?

Nous sommes trop bien élevés à droite ! Nous encaissons l’affaire sans broncher, sans même nous demander d’où cela provient et pour assouvir quels desseins.

Un banquier, qui se dit « ni de gauche, ni de droite », peut-être par ce qu’il est tout simplement socialiste, ami de patrons de presse et d’entreprises du CAC 40, ancien collaborateur et ministre du Président de la République, ne serait-il pas le premier bénéficiaire de ce crime politique savamment exécuté en bande organisé ?

En l’espace de dix jours, deux unes du Canard Enchainé, une équipe de plusieurs journalistes d’Envoyé Spécial (service public !) mobilisée à plein temps, une couverture médiatique non stop sur les chaînes d’actu en continu. Si ce n’est pas de l’acharnement, qu’est ce que c’est ?

D’autre part, y a t-il eu une mobilisation aussi rapide et massive du pouvoir médiatique au moment de l’affaire Cahuzac ? Et elles en sont où toutes ces affaires qui ont pollué la campagne des primaires de Nicolas Sarkozy relayées jour après jour dans une certaine presse et qui ont aujourd’hui disparu des écrans radar ?

Ils veulent faire passer François Fillon pour le plus grand bandit de la Ve alors on va se mettre à table.

Recherchons la provenance des fonds de la campagne de Macron et creusons ses relations avec le monde de la finance.
Interdisons à toute personne atteinte de phobie administrative comme le socialiste Thomas Thévenoud de se présenter à une élection.
Ressortons les condamnations pour recel d’abus de confiance et emploi fictif d’Harlem Désir et Jean-Christophe Cambadélis.
Faisons la une jour après jour avec les frasques du FN à Bruxelles.

Je ne viens de citer que les premiers scandales qui me passent par la tête. En creusant un peu plus, je peux éditer un recueil plus imposant que Wikipédia.

Alors d’accord pour laver plus blanc que blanc à la condition qu’on essore tout le monde.

Je précise que je ne suis pas un supporter de François Fillon de la première heure. J’avoue même n’avoir pas voté pour lui au premier tour des Primaires.

Mais, je ne peux tolérer comme des millions de français que l’élection présidentielle me soit volée et avec elle, le choix programmatique auquel nous avons tous droit.

Le mal est fait, pour beaucoup François Fillon est déjà condamné.
Je ne dis pas qu’il est innocent, mais aux yeux de tous, il est déjà coupable.
Sa présomption d’innocence a été bafouée.

Si l’emploi fictif n’est pas prouvé, ce que je crois, et que la faute morale soit pardonnée, ce que j’espère, alors nous pourrons revenir à l’essentiel à savoir défendre son programme et l’expliquer aux français.

Entre nous, évidemment que les sommes en question sont importantes (même celles en net dont les media ne parlent jamais…) mais ce n’est pas non plus le casse du siècle !

Et puis, n’oublions pas que le fait de travailler en famille pour un parlementaire était une pratique tolérée pendant des décennies alors qu’elle n’est plus acceptée depuis dix jours par les français bien qu’elle soit toujours parfaitement légale.

Nous sommes donc très loin de l’affaire Cahuzac ; ce n’est pas non plus l’affaire DSK ou celle du sang contaminé au niveau de l’éthique.

Faisons confiance à la Justice, pas celle du « mur des cons », mais l’autre, celle qui se place sous le sceau de l’indépendance.

Peuple de droite, réveillons-nous, défendons notre famille politique. Ce n’est pas Fillon qui est visé, c’est nous et notre vision de la société.

La traque est lancée, la bête est à terre, blessée, meurtrie mais pas encore morte.

Ses jours étant comptés, François Fillon doit relever la tête comme il vient de le faire en conférence de presse, passer à l’offensive, contre-attaquer et renouer ce lien avec les français.

Viendra seulement ensuite le temps de passer au plan B si les choses s’enveniment. A ce titre, soyons sereins, nous avons des hommes et des femmes de talents.

Depuis des jours, ces jeux du cirque médiatique auxquels nous assistons me font penser à « la corrida » de Francis Cabrel.
J’imagine ce taureau qui les entend rire comme il râle, qui les voit danser comme il succombe et qui pensait pas qu’on puisse autant s’amuser autour d’une tombe.

Est-ce que ce monde est sérieux ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


4 + = cinq

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CurtisDoto On:
Bienvenue sur mon blog !
2017-06-23 00:50:06
AngelPi On:
Bienvenue sur mon blog !
2017-06-22 17:34:09
Kennethbum On:
Bienvenue sur mon blog !
2017-06-22 00:24:19